L'homéopathie : principe, bienfaits

L'homéopathie : principe, bienfaits

L’homéopathie est une thérapeutique considérée comme une médecine douce qui vise à soigner des maladies telles que les maladies aiguës (grippe, gastroentérite), infections à répétition, insomnies, allergies, problèmes dentaires et aide à supporter les maladies chroniques.

Publié le 20/08/2020

L’homéopathie est une thérapeutique considérée comme une médecine douce qui vise à soigner des maladies telles que les maladies aiguës (grippe, gastroentérite), infections à répétition, insomnies, allergies, problèmes dentaires et aide à supporter les maladies chroniques.

 

Effet Placebo ?

Utilisée par 200 millions de personnes dans le monde, plébiscitée par 77% des Français, il y en a 36% qui en consomment régulièrement. Elle a été reconnue en France en 1965. Les scientifiques parlent d’un soulagement psychologique, les nombreuses études effectuées n’ont pas vraiment prouvé son efficacité.

 

Les principes de l’homéopathie

3 principes entrent en compte :

  1. La loi de similitude : le patient est soigné par une substance diluée qui, si elle était administrée sans dilution à une personne en bonne santé provoquerait des symptômes. Cette même substance diluée, apaiserait les symptômes chez une personne malade.
  2. La loi de l’individualisation : cela consiste à ne pas attribuer un médicament à une maladie, mais à envisager le patient dans sa globalité, physique et psychique, pour choisir le traitement le mieux adapté.
  3. Le principe de la dilution infinitésimale : processus de dilutions en série et d’agitations.

Voici quelques domaines pour lesquels l'homéopathie peut se révéler efficace :

pour soigner le rhume : En prévention d’un état grippal, l’Oscillococcinum est un remède homéopathique très redoutable.

pour perdre du poids : Vous pouvez maigrir en vous attaquant directement à la source de votre prise de poids, pensez à l’Antimonium crudum 9 CH pour réguler votre appétit ou à l’Ignatia amara 7 CH pour combattre le grignotage intempestif.

pour mieux dormir : 2 types d’insomnie ont une réponse homéopathique, avec Coffea cruda 9 CH en cas d’insomnie provoquée par une surexcitation et Stramonium 9 CH pour les personnes qui ont peur de dormir seules et peur du noir.

pour améliorer les symptômes de reflux gastro-œsophagien : On peut agir le transit avec une prise de Nux vomica 4 à 5 CH. Robinia pseudo-acacia, Capsicum annuum et Sulfuricum acidum permettent de protéger l’œsophage des brûlures.

pour diminuer les symptômes de la fibromyalgie : Colocynthis apaise la douleur, Alumina 12 CH est recommandé en cas de fatigue. Arsenicum album 4 CH est plutôt conseillé pour atténuer le stress.

pour réduire les effets secondaires liés à un traitement du cancer : Plusieurs gélules peuvent intervenir en accompagnement de la chimiothérapie sur les nausées (Nux vomica 5 CH ou Ipeca 5 CH), la perte d’appétit, la constipation, les troubles stomatologiques (aphtes et mucite (Kalium bichromicum 9 CH), hypersalivation, dysgueusie, gingivite et stomatite (Mercurius corrosivus 7 CH)), les troubles cutanés (syndrome main-pied, fissures, sécheresse).

pour soulager les symptômes de l’arthrose : Souvent, la douleur apparaît avant le changement de temps. Elle peut être calmée par Kalium iodatum 10 DH lorsque l’articulation est enflée, que les douleurs les plus fortes surviennent la nuit et que vous avez besoin de bouger pour la soulager.

pour prévenir les céphalées et migraines : En cas de maux de tête n’hésitez pas à démarrer avec Belladonna 5 CH pour les migraines avec abattements et Nux vomica 5 CH lorsque la migraine est associée à un excès (alcool, café, repas).

pour lutter contre les désagréments liés à la ménopause : Dès les premiers symptômes, surtout à l'apparition de bouffées de chaleur, il est recommandé Belladonna 9 CH.

pour traiter l’eczéma : Encore appelé dermatite atopique, Rhus Toxicodendron est efficace pour le soigner, il peut aussi être utilisé en cas de zona.

 

Comment se passe une consultation ?

Elle repose essentiellement sur une observation du patient par le médecin homéopathe, mais aussi par un interrogatoire qui peut être plus ou moins long.